Nigeria: HRW dénonce les attaques d'écoles

Summary: Human Rights Watch (HRW) a condamné mercredi les attaques contre des écoles de Maiduguri, une ville du Nord du Nigeria, qui empêchent des milliers d'élèves d'avoir accès à l'éducation.

[Le 8 mars 2012] - Dans un communiqué publié à Lagos, l'organisation de défense des droits de l'Homme basée à New York, indique que plus d'une dizaine d'écoles ont été incendiées dans le Nord du Nigeria.

'Les attaques de Boko Haram contre les écoles constituent une évolution répréhensible de la campagne violente de ce groupe entamée en 2009. Les enfants et les institutions d'enseignement doivent être épargnées', a déclaré la directrice adjointe de la division des droits des enfants de HRW,  Mme Zama Coursen-Neff.

Le 20 février, les trois premières écoles – Kulagumma Primary School, Abbaganaram School et Budum Primary School – ont été incendiées.

Puis du 26 au 29 février, au moins quatre établissements ont subi le même sort et le 1er mars, cinq écoles ont été brûlées dans ce qui semblait être une attaque coordonnée, dont la Sunshine Stars Secondary Schooland  et la Success Secondary School.

Un soi-disant porte-parole de Boko Haram, Abul Qaqa, a revendiqué ces attaques au nom du groupe et menacé de s'en prendre à d'autres établissements en représailles aux attaques contre des écoles coraniques et l'arrestation de responsables musulmans locaux par les forces de sécurité.

D'après HRW, ces attaques contre des écoles par des groupes armés ne menacent pas seulement les vies des enfants et des enseignants, mais elles privent également les enfants de leur droit à l'éducation et que ces écoles risquent de fermer.

Même si les classes rouvrent après une attaque, la qualité de l'enseignement peut s'en ressentir si les élèves et les enseignants ont peur et si le matériel pédagogique est détruit, souligne le communiqué.

Le Nigeria est partie de la Convention internationale sur les droits économiques, sociaux et culturels et de la Convention sur les droits des enfants, qui garantissent le droit des enfants à l'éducation.

Boko Haram, qui signifie 'l'éducation occidentale est un péché' en langue Haoussa, cherche à imposer une forme très stricte de la Sharia (la loi islamique) dans le Nord du Nigeria et à mettre fin à la corruption.

La campagne de terreur de Boko Haram a fait plus d'un millier de morts depuis 2009.

pdf: http://www.afriquejet.com/ecole-eleves-2012030834694.html

Country: 

Please note that these reports are hosted by CRIN as a resource for Child Rights campaigners, researchers and other interested parties. Unless otherwise stated, they are not the work of CRIN and their inclusion in our database does not necessarily signify endorsement or agreement with their content by CRIN.